Skip to content
Diagonales : Vers un Lycurgue.net ?
23-01-2015
Facebook!  Partager sur Twitter

 

Au IVe siècle, Lycurgue, grand administrateur d’Athènes, décide de fixer les textes des pièces d'Eschyle, Sophocle ou Euripide, et d’interdire formellement aux acteurs de les modifier lors des représentations. Pour chacun, il en fait copier un unique exemplaire et le confie aux archives de la ville. Le secrétaire de la cité est chargé de lire aux acteurs cette version officielle, qu’ils doivent apprendre et jouer exactement sous peine d’amende. C'est grâce à ce dispositif que la tragédie grecque est venue jusqu'à nous.

Avec le développement de l'édition électronique, il risque de ne plus y avoir bientôt ni manuscrits, ni livres, mais des avatars de textes circulant sur les supports numériques les plus divers. Peut-être ressentira-t-on alors le besoin d'un nouveau Lycurgue ?

 

 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

1932

« Picasso 1932. Année érotique » est la première exposition dédiée à une année de création entière chez Picasso, allant du 1er janvier au 31 décembre d’une même année. Du 10 octobre 2017 au 11 févr. 2018, au musée Picasso, l’exposition a pr&eac [ ... ]
La fin des ambassades

Le prince Lichnowsky (1860-1928) représente l'Allemagne à Londres depuis deux ans lorsqu'il traverse Green Park le 3 août 1914 sur son chemin de retour à l'ambassade après une convocation au Foreign Office. Berlin vient de déclarer la guerre à la France. Le gouvernement britannique a averti le diplomate que Londres [ ... ]
Dorgelès

Dès 1914, Roland Dorgelès (1886-1973), alors jeune journaliste, s’engage dans l’infanterie. Cette expérience marque son entrée en littérature. Considéré comme son chef-d’œuvre, Les croix de bois lui valent en 1919 le prix Femina. Dans un style sans fioritures, le roman retrace le quotidien de G [ ... ]