Skip to content
Diagonales : La liberté de la presse
30-08-2015
Facebook!  Partager sur Twitter

 

On lit plus la presse en Angleterre qu'en France. Dans les hôtels, on y a également conservé l'habitude, presque disparue dans l'Hexagone, de déposer au petit matin devant les portes des chambres les journaux choisis la veille par les clients. Quand on parcourt les couloirs dès potron-minet, on peut ainsi voir qui lit le Telegraph, le Times, le Guardian, bref qui est conservateur, libéral, travailliste. Certains, au mépris des quolibets, osent même se faire livrer le Sun.

La démocratie, c'est quand on se fait déposer un journal devant sa porte sans crainte du qu'en dira-t-on.

 

jjsjpeg

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

Churchill en était si friand

L’hôtel Grande-Bretagne, c’est un peu une mise en bouche pour ce qui est des hôtels de luxe version « grecque ». Plus qu’une masse informe de vitres et de murs blancs accrochée sur un rocher en pleine mer Egée, le Grande-Bretagne est un ancien manoir victorien au coeur d’Athènes. Oui, vous ne r [ ... ]
Des conseils d'ouvriers et de soldats

De la gare de Silésie, où elle débarquait, Nadia se fit conduire à l'hôtel Adlon, sous les Tilleuls. Les prix étaient exorbitants, mais c'était naturellement là le moindre de ses soucis. Elle apprit alors les dernières nouvelles. Toute la flotte s'était révoltée. Kiel, Lübeck [ ... ]
Entourée de cimes blanches et de glaciers

Le col du Simplon est élevé de 2021 mètres au -dessus du niveau de la mer. L’Hospice, situé a 15 min. plus loin, bel édifice assez considérable, a été fondé par Napoléon 1er, mais achevé seulement en 1825. On y est reçu avec la plus grande prévenance; au lieu de paie [ ... ]