Skip to content
Diagonales : 11 avril 1954, le jour le plus nul du XXème siècle ?
19-01-2015
Facebook!  Partager sur Twitter

 

Des informaticiens de l'université de Cambridge ont compilé 300 millions d'événements intervenus entre 1900 et 1999, afin de déterminer la date où il s'était passé le moins de choses. C'est le 11 avril 1954 qui ressort comme le jour le plus ennuyeux du siècle : aucune disparition célèbre, aucune naissance de personnalité, aucune bataille décisive, aucun exploit sportif, aucun fait divers mémorable. La presse du monde entier a abondamment commenté l'information; allant jusqu'à vérifier sur les unes des journaux que ce dimanche était effectivement sans saveur. Mais c'est sans compter avec le prix Nobel. La plupart des lauréats ont en effet plus de soixante ans lorsqu'il reçoivent la prestigieuse distinction. Peut-être l'avenir nous révélera-t-il qu'un grand scientifique ou un écrivain majeur sont nés le 11 avril 1954 ?

Il est décidément aussi difficile de prévoir le passé que d'anticiper l'avenir !

 

 

 

 

jjsjpeg

 

Jean-Jacques Salomon

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

  

 

 

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 

Newsletter quotidienne gratuite

 Inscription à EN MÊME TEMPS (par oomark)

Le point de détail

La conférence de La Haye

Du 6 au 31 août 1929, une conférence intergouvernementale des puissances européennes se tient à La Haye. La France est représentée par Aristide Briand, qui a succédé à Poincaré à la présidence du Conseil à la fin du mois de juillet et conserve par ailleurs le Quai d'Orsay qu'il occupe depuis 1925. [ ... ]
Elbe Day

Le 25 avril 1945, les forces américaines opèrent la jonction avec des troupes de l’Armée rouge dans le bourg allemand de Torgau, sur les bords de l’Elbe. Cette rencontre constitue un moment symbolique fort alors que la guerre est sur le point de se terminer. Bien que l’armée allemande poursuive le combat quelques sem [ ... ]
Rue du Chevalier-de-Saint-George, Paris 1er & 8ème

Cette voie a été percée en 1807, son ouverture ayant été imposée aux acquéreurs de l’ancien couvent de la Conception. Anciennement rue Richepance, du nom du général Antoine Richepanse (1770-1802) dont le patronyme s'écrit Richepance. Richepanse ayant rétabli l'esclavage à la Gua [ ... ]